“Mon conjoint a une addiction”

Mon conjoint a une addiction, question :

“Comment accepter de vivre avec un conjoint qui a une addiction ?”

Réponse :

Il faut tout d’abord comprendre que quelqu’un qui a une addiction, c’est quelqu’un qui souffre. Il y a un manque en lui qu’il vient combler avec cette addiction. 

Je comprends parfaitement qu’il n’est peut-être pas toujours simple de partager la vie de quelqu’un qui vit cette situation. 

Ceci dit, votre rôle est important car vous êtes la personne la mieux placée pour l’aider.

1 – Accepter

Pour commencer, une nouvelle fois, il faut commencer par accepter l’idée qu’il souffre et que cette addiction lui permet de moins souffrir. En ayant de la compassion (pas de la pitié) pour lui, vous l’aiderez déjà à se sentir mieux. Prenez conscience que si vous lui reprochez cette situation, vous ne faites que créer davantage de résistance en lui. Etant donné qu’il cherchera à se sentir mieux (ce qui est le but de chaque être humain), indirectement, vous l’entretenez encore davantage dans son addiction. Donc, commencez par accepter sa situation, sans le juger. Vous ne savez pas ce qu’il a pu vivre comme expériences de vie ni les blessures qu’il a en lui. Peut-être que si vous étiez à sa place, vous feriez exactement pareil, voir pire.

2 – Proposer son aide

Lorsque vous avez réussi à l’accepter tel qu’il est, vous pouvez lui proposer votre aide. Je dis bien PROPOSER et non pas IMPOSER votre aide. 

Seul lui peut décider s’il désire être aidé ou pas. Pour l’aider à prendre conscience qu’il serait bon pour lui de se soigner, ne parlez pas de tous les côtés négatifs de son addiction, mais au contraire de tous les bons côtés qu’il découvrira lorsqu’il ne sera plus dépendant.

3 – Combler le manque

Comprendre qu’une addiction vient combler un manque signifie qu’il faut obligatoirement combler ce manque par des changements dans sa vie: Nouveaux projets, nouvelle activité, nouveaux loisirs… 

Créer un environnement différent. Une fois de plus, il ne faudra pas lui imposer quoi que ce soit. C’est lui qui devra faire ses propres choix.

Lorsque vous aurez fait tout cela, vous aurez fait ce qui est en votre pouvoir de faire…

Le reste le concerne lui.

http://plateforme.formaoo.fr 

Votre plateforme d’évolution personnelle


Découvrez toutes les fonctionnalités de la plateforme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page