Peur de s’engager dans une relation amoureuse

Question :

« J’aimerais aborder la peur de la relation amoureuse d’une des 2 personnes.
En sachant qu’il y a de l’Amour, du respect, du partage. Chacun est heureux et respecte la liberté de l’autre.
Mais l’autre a peur de la relation amoureuse par son passé sentimental.
Il ne sait pas concilier son côté pro et son côté sentimental. Il préfère donner du temps à son activité et à sa vie amicale.
Voilà, j’espère avoir été claire dans ma situation. Pour ma part, je le laisse vivre ses expériences et respecte son souhait en restant sereine. »

Peur d’une relation amoureuse

Lorsque l’autre a vécu une expérience malheureuse (son passé sentimental), il est naturel qu’il ne souhaite pas revivre la même expérience. Sa peur est donc justifiée. 

Ceci dit, lorsqu’on vit avec des émotions de peur, sur le plan énergétique, on attire l’objet de notre peur. C’est là toute la subtilité de la vie : Soit on vit en mode automatique (dans ce cas c’est sa peur qui domine) ou en pleine conscience (on grandit alors de l’expérience).

Donc, l’expérience malheureuse qu’il a vécue était destinée à l’aider à soigner une blessure en lui. Tu connais certainement le principe de la relation de couple qui veut qu’on attire à nous un conjoint qui a les mêmes blessures intérieures que nous. 

A travers son ancienne relation, La Vie était en train de l’aider à guérir ses blessures. S’il a peur d’une nouvelle relation amoureuse, il est fort probable qu’il n’ait pas pu ressortir une expérience bénéfique de ce qu’il a vécu par le passé.

La solution

La leçon principale de La Vie est et restera toujours l’acceptation. Seule l’acceptation (qui est une forme d’Amour inconditionnel) peut soigner. 

Donc, s’il n’a pas grandi de cette expérience et qu’il vit aujourd’hui des émotions de peur, il est malheureusement en train d’attirer de nouvelles expériences.
Celles-ci vont de nouveau toucher à sa blessure (principe de la loi d’attraction qui fait que 2 fréquences s’attirent).

Par rapport à l’état d’esprit que tu sembles avoir, tu as été placé sur sa route pour l’aider à se soigner (de ton côté ça semble bien se passer). 

Il serait bon qu’il prenne conscience de son état d’être et qu’il comprenne que la peur d’une situation ne fait qu’attirer la situation en question. Si jamais il vivait cette situation comme un choix (une préférence) et non pas comme une peur, ce serait différent. Comme toujours, ce ne sont pas les faits qui comptent, mais l’état émotionnel vécu par la personne.

Ton comportement est très important et il semble qu’il soit parfait car tu dis respecter son souhait et être sereine. Etant donné que tu ne souffres pas de la situation (cad que tu es en mesure d’accepter son choix), il ne faut rien changer de ton côté. Tu as déjà atteint ton but : Tu te sens bien. C’est donc à l’autre de travailler sur lui. Mais ça, c’est à lui de le faire… s’il le juge utile.

Pour résumer, et ceci reste valable pour n’importe quelle type de relation : C’est celui qui souffre qui doit travailler sur lui, pas celui qui est déjà bien.

http://plateforme.formaoo.fr 

Votre plateforme d’évolution personnelle


Découvrez toutes les fonctionnalités de la plateforme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page